Déduction, réduction, crédit d’impôt sur le revenu : quelles différences ?


Plusieurs dispositifs peuvent réduire le montant de votre impôt sur le revenu. Une déduction est une somme qui sera enlevée :
soit d’un revenu catégoriel (par exemple : la déduction des frais professionnels de vos traitements et salaires) soit du revenu brut global (par exemple : la déduction de la pension alimentaire versée aux enfants).
Une réduction est une somme soustraite du montant de l’impôt (par exemple : la réduction d’impôt pour des dons à des organismes d’intérêt général). Elle ne s’applique donc pas si vous n’avez pas d’impôt à payer.
Un crédit d’impôt est une somme également soustraite du montant de l’impôt (par exemple : le crédit d’impôt pour frais de garde d’enfants).
Contrairement à la réduction d’impôt, le crédit d’impôt vous sera remboursé en totalité ou partiellement dans les 2 cas suivants :
si son montant dépasse celui de votre impôt
ou si vous n’êtes pas imposable.

Aides fiscales liées à la famille
Pensions alimentaires -Versées à son ex-mari ou ex-femme
Vous pouvez déduire de vos revenus, sous certaines conditions, les sommes versées à votre époux(se) ou ex-époux(se) : pensions alimentaires, prestations compensatoires, contributions aux charges du mariage. La prestation compensatoire peut donner droit, sous conditions, à une réduction d’impôt.
Conditions à remplir Vous pouvez déduire de vos revenus la pension alimentaire que vous versez à votre époux(se) ou ex-époux(se) si les 4 conditions suivantes sont remplies :
Vous êtes séparés ou divorcés ou en instance de l’être
Vous êtes imposés séparément
La pension est versée à la suite d’une décision de justice
La pension a un caractère alimentaire (nourriture, logement…)
-Versées aux enfants
Vous pouvez déduire de vos revenus, sous certaines conditions, la pension alimentaire que vous versez pour subvenir aux besoins d’un enfant non compté à charge.
Frais de garde d’enfants hors du domicile
Vous pouvez bénéficier, sous conditions, d’un crédit d’impôt pour les frais de garde de vos enfants ou petits enfants à charge de moins de 6 ans, en cas de garde à l’extérieur du domicile.
Conditions à remplir
Personnes concernées Vous pouvez obtenir un crédit d’impôt si vous êtes :
parent avec des enfants à charge
ou grand-parent avec la charge du ou des petits-enfants et que votre enfant majeur est rattaché à votre foyer fiscal.
Conditions liées à l’enfant
L’enfant doit :
avoir moins de 6 ans le 1er janvier de l’année d’imposition (pour l’imposition 2019 des revenus 2018, il doit être né en 2012 ou après) et être à votre charge.
Conditions liées au mode de garde L’enfant doit être gardé par
une assistante maternelle agréée ou un établissement d’accueil des enfants de moins de 6 ans (crèche, halte garderie, garderie scolaire, centre de loisir, etc).
Emploi d’un salarié à domicile
Si vous êtes domicilié fiscalement en France, vous pouvez bénéficier, sous conditions, d’un crédit d’impôt pour les sommes versées pour à un salarié employé à domicile. Il en est de même pour la rémunération d’un service à domicile réalisé par une association, une entreprise ou un organisme agréé.
Activités concernées
Les services ouvrant droit au crédit d’impôt sont les services rendus à domicile pour répondre à vos besoins courants.
Les principales activités concernées sont les suivantes :
Garde d’enfants
Soutien scolaire
Services domestiques
Soins esthétiques et corporels
Coiffure
Préparation de repas à domicile
Collecte et livraison de linge repassé
Assistance auprès d’enfants
Assistance aux personnes âgées ou handicapées
Aide à la mobilité des personnes ayant des difficultés de déplacement
Entretien de la maison et travaux ménagers
Petits travaux de jardinage
Prestations de petit bricolage
Prestations d’assistance informatique et internet

Aides fiscales liées aux personnes dépendantes
Frais d’accueil d’une personne âgée (déduction)
Vous pouvez déduire de vos revenus, sous certaines conditions, une somme représentative des avantages en nature que vous consentez à certaines personnes de plus de 75 ans qui vivent à votre domicile.
Situation personnelle
La personne que vous accueillez doit répondre aux conditions suivantes :
Avoir au moins 75 ans en 2018 Ne pas être un parent pour qui vous avez une obligation alimentaire (elle peut être un frère, une sœur, un oncle, une tante ou une personne sans lien de parenté avec vous) Être hébergée chez vous de façon permanente.
Frais liés à la dépendance
Vous pouvez bénéficier, sous conditions, d’une réduction d’impôt sur le revenu si vous vivez en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Éhpad) ou en établissements de soins de longue durée (ex-USLD).
Conditions Vous bénéficiez d’une réduction d’impôt si vous êtes domicilié fiscalement en France et que vous êtes accueilli :
dans un Éhpad ou dans un établissements de soins de longue durée, en France ou dans un autre État membre de l’Espace économique européen (excepté le Liechtenstein).
Montant du crédit Le crédit se base sur les dépenses effectuées, donc après la déduction des aides et allocations liées à la dépendance ou l’hébergement (exemples : allocation personnalisée pour l’autonomie (Apa), aide sociale du département).
La réduction d’impôt est égale à 25 % de ces dépenses, dans une limite annuelle de 10 000 € par personne hébergée.
La réduction d’impôt maximale est donc de 2 500 € par personne hébergée.
Dans le cadre de la mise en place du prélèvement à la source, vous avez reçu un acompte de 60 % de cette réduction d’impôt le 15 janvier 2019. Le solde sera versé en septembre 2019.

Aides fiscales liées aux dons, cotisations et souscriptions
Dons aux associations et organismes d’intérêt général
Vous bénéficiez d’une réduction d’impôt sur le revenu quand vous faîtes un don ou si vous versez une cotisation à la plupart des associations ou organismes d’intérêt général. Cette réduction dépend notamment de la somme versée.
Forme du don Votre don peut prendre l’une des formes suivantes : Versement de somme d’argent Don en nature (une œuvre d’art par exemple) Versement de cotisations Abandon de revenus ou de produits (abandon de droits d’auteur par exemple) Frais engagés dans le cadre d’une activité bénévole.Conditions à remplir L’organisme doit respecter les 3 conditions suivantes :
Être à but non lucratif
Avoir un objet social et une gestion désintéressée
Ne pas fonctionner au profit d’un cercle restreint de personnes. Versement de cotisations syndicales Le versement de cotisations syndicales vous permet de bénéficier d’un crédit d’impôt sur le revenu. Ce crédit dépend des sommes versées.
Personnes concernées Salarié n’ayant pas choisi la déduction des frais réels Retraité Organisations syndicales concernées Les cotisations doivent être versées :
aux organisations syndicales représentatives de salariés ou de fonctionnaires ou aux associations professionnelles nationales de militaires représentatives.
Montant du crédit d’impôt
Vous pouvez déduire 66 % des cotisations annuelles (dans la limite de 1 % de votre revenu brut imposable dans la catégorie des salaires, pensions et rentes à titre gratuit).
Exemple : si votre salaire 2018 est de 20 000 €, le crédit d’impôt maximum est de : 20 000 € x 1 % = 200 €. Si le crédit d’impôt dépasse l’impôt dû, le solde vous sera restitué. Don à un parti politique (réduction d’impôt) Vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt si vous avez effectué des versements sous forme de dons ou cotisations à un parti politique. Cette réduction dépend notamment des sommes versées. Ces sommes sont plafonnées.
Vous bénéficiez d’une réduction d’impôt pour les versements suivants :
Dons versés à une association agréée de financement électoral ou un mandataire financier pour le financement d’une campagne électorale, et inscrits au compte de campagne d’un candidat ou d’une liste Dons versés à une association agréée de financement d’un parti politique Cotisations versées aux partis et groupements politiques. Les dons de plus de 150 € doivent être effectués définitivement et sans contrepartie, par chèque, virement, prélèvement automatique ou carte bancaire. Versements au profit d’un parti ou groupement politique Les dons ne peuvent pas dépasser 7 500 € par personne.
De plus, le montant des dons et des cotisations versés aux partis et groupements politiques est plafonné à 15 000 € par an et par foyer fiscal.
Versements au profit d’un ou de plusieurs candidats Les dons ne peuvent pas dépasser 4 600 € par élection.

Aides fiscales liées au logement
Crédit d’impôt pour la transition énergétique
Si vous faites des travaux d’isolation de votre habitation principale ou des dépenses pour le rendre moins énergivore, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt pour la transition écologique (CITE). Pour en bénéficier, les travaux doivent concerner votre habitation principale, que vous en soyez propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit.
Vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt représentant 30 % des dépenses.
Si vous avez procédé à la dépose d’une cuve à fioul, ce crédit représentera 50 % des travaux.
Ces dépenses sont toutefois plafonnées à :
8 000 € pour une personne célibataire, veuve ou divorcée, 16 000 € pour un couple soumis à imposition commune. Cette somme est majorée de 400 € par personne à charge (200 € par enfant en résidence alternée).
Ce plafond s’apprécie sur une période de 5 années de suite. Par exemple, pour le crédit d’impôt 2019, le plafond s’applique aux dépenses réalisées entre 2015 et 2019.
le CITE est cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro sans aucune condition de ressources.
Réduction d’impôt sur le revenu pour investissement locatif(loi Pinel/Duflot)
Vous bénéficiez d’une réduction d’impôt si vous avez réalisé des investissements locatifs. Les caractéristiques de cette réduction dépendent de la date à laquelle vous avez réalisé cet investissement.
-Types d’acquisitions La réduction d’impôt concerne :
Logement neuf
Logement en l’état futur d’achèvement
Logement que vous faites construire
Logement ancien faisant l’objet de travaux de rénovation (qui représentent au moins 25% du coût total de l’opération).
Logement faisant l’objet de travaux de réhabilitation
Local transformé en logement d’habitation.
-Montant de la réduction d’impôt
Dans le cadre de la mise en place du prélèvement à la source, vous avez reçu un acompte de 60 % de cette réduction d’impôt le 15 janvier 2019. Le solde sera versé en septembre 2019.
Plafond
La réduction d’impôt est calculée dans la limite des 2 plafonds suivants :
300 000 € par personne et par an,
5 500 € par m² de surface habitable.
Vous devez aussi tenir compte du plafonnement global des avantages fiscaux.